Les ETF World sont-ils vraiment les meilleurs ETF pour votre PEA ?

Certains investisseurs considèrent que les ETF World sont les meilleurs ETF pour leur PEA. À tel point qu’ils investissent uniquement sur ces ETF. Est-ce une bonne idée? 

Investir via ETF est très pratique. Avec un seul ETF, on peut diversifier sur des centaines voire des milliers d’actions. Une fois avoir franchi le pas et s’être décidé à investir via ETF, il est alors naturel de se demander quels sont les meilleurs ETF, particulièrement pour votre PEA.

Après une recherche rapide dans les classements des meilleurs ETF, vous tomberez généralement sur plusieurs ETF. Des ETF américains, européens, asiatiques, émergents, voire certains ETF sectoriels. Mais surtout 2 ETF "World" qui sont souvent mis en avant et qui sont éligibles au PEA.

Il s’agit de l’ETF Amundi MSCI World (code ISIN: LU1681043599, code mnémo: CW8) et de l’ETF Lyxor PEA Monde - MSCI World (code ISIN: FR0011869353, code mnémo: EWLD). En ce qui nous concerne, nous préférons le premier de ces ETF car il a plus d’encours et des frais moindres. Mais, au final, ce sont 2 ETF très similaires et répliquant le même indice MSCI World.

Vu les noms de ces ETF, vous pourriez vous imaginer investir sur le monde entier avec un seul ETF.

Ce qui semble génial et attractif.

Mais, la réalité est un peu plus complexe.

Petit aperçu sur les avantages et inconvénients d’investir uniquement sur un ETF World.

Avantages d’investir sur un seul ETF World dans votre PEA

En bourse, il est souvent recommandé de faire simple.

La solution la plus simple serait d’investir sur un seul ETF très largement diversifié. Il est alors naturel d’envisager uniquement un ETF World. Ces ETF World sont en effet beaucoup plus larges et diversifiés que des ETF régionaux ou des ETF nationaux, tels que les ETF CAC 40.

C’est très pratique, particulièrement pour les personnes qui investissent progressivement en procédant à des apports mensuels ou trimestriels.

En effet, quand on investit régulièrement sur plusieurs ETF ou actions, on se doit de répondre à certaines questions: quels ETF choisir pour chaque versement, et avec quelle pondération? Quand et comment faire les rééquilibrages?...

A contrario, lorsqu’on investit via un seul ETF, on n’a pas vraiment de questions à se poser. On investira toujours sur le même ETF à chaque fois. Et pas besoin de rééquilibrer à l’intérieur de vos investissements boursiers.

Vu cette grande simplicité, il n’est pas si étonnant que l’investissement progressif uniquement sur un ETF World soit parfois conseillé.

Notez de plus que cela permet de réduire les coûts de transaction, particulièrement pour les "relativement petits" PEA de quelques centaines ou de quelques milliers d’euros. En effet, avec ces montants en jeu, on a souvent intérêt à limiter le nombre de lignes d’investissement et à limiter les transactions pour ne pas multiplier les frais.

Mais lorsqu’on investit sur un ETF World, sur quoi investissons-nous précisément?

Les ETF World ressemblent surtout à des ETF USA…

Vous croyiez investir sur tous les pays du monde en misant sur un ETF World?

En fait, pas vraiment.

Observez ci-dessous la répartition de l’indice MSCI World en début février 2022. Pour rappel, il s’agit de l’indice répliqué par les 2 ETF World mentionnés précédemment.

Graphique de la constitution du MSCI World en Février 2022

Comme vous pouvez le voir, les ETF World sont indirectement investis à 68% sur les sociétés américaines. Car le poids et la capitalisation boursière de ces sociétés sont globalement très supérieurs à ceux des autres pays.

Mais, même si autour d’un tiers du business de ces entreprises américaines est en dehors des États-Unis, il en demeure qu’investir via un ETF World revient surtout à miser sur la bourse américaine. Cela a été très performant entre 2008 et 2021, période pendant laquelle les indices américains ont surperformé par rapport à la plupart des autres indices mondiaux. Mais rien ne dit que tel sera le cas à l’avenir. 

Alors est-ce un problème d’investir uniquement sur un ETF World?

Probablement pas si vous voulez surtout investir sur des sociétés américaines, et si vous pensez qu’elles ne sont pas survalorisées. Et il est vrai qu’il y a des sociétés américaines exceptionnelles, telles que les Apple, Amazon, Microsoft…

Mais c’est problématique si vous pensiez investir très largement au niveau mondial et si vous vouliez vraiment diversifier sur différentes régions. C’est également un problème si vous craignez que les indices américains soient trop valorisés et qu’ils risquent de dévisser dans les mois ou années à venir.

Vu la répartition du MSCI World ci-dessus, vous conviendrez que le nom de cet indice et les noms des ETF le répliquant sont pour le moins trompeurs, n’est-ce pas?

Les ETF Word écartent les pays émergents….

Si vous vous penchez encore un peu plus sur la constitution de l’indice MSCI World, vous constaterez que l’Europe, le Japon, le Canada et l’Australie sont respectivement à 19%, 6%, 3% et 2%. En les rajoutant aux États-Unis, ces pays représentent ainsi 98% de l’indice MSCI World.

En fait, le MSCI World est un indice sur les marchés dits "développés".  Ce qui exclut donc les marchés émergents et plus particulièrement les pays suivants: Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud, Mexique, Taiwan, Corée du Sud, Thaïlande, Indonésie, Malaisie, Philippines, Arabie Saoudite, Émirats, Qatar…

Pourtant, beaucoup de ces pays devraient croître plus fortement que les pays "développés" dans les décennies à venir. D’après PwC (PricewaterhouseCoopers), les 7 pays avec le plus fort PIB à parité de pouvoir d’achat en 2050 seront dans l’ordre: Chine, Inde, États-Unis, Indonésie, Brésil, Russie, Mexique. Vous remarquerez que 6 de ces 7 pays sont des pays dits "émergent", donc exclus des ETF MSCI World.

Et, en excluant ces pays, vous n’investirez ainsi pas dans les TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company), Samsung, Alibaba, Tencent ou autres, qui sont pourtant des leaders mondiaux actuels avec des valorisations supérieures à nos meilleures entreprises françaises. Et vous n’investirez pas dans d’autres leaders qui émergeront à l’avenir dans ces pays en croissance.

Est-ce un problème d’écarter ces pays émergents?

Oui, si vous voulez vraiment diversifier et si vous voulez bénéficier en partie du dynamisme des marchés émergents.

Non, si vous ne voulez pas diversifier géographiquement.

Alors, que faire? Quelles sont les alternatives?

Comme vous l’avez vu précédemment, un ETF World ne permet pas vraiment de diversifier largement au niveau mondial. Pour mieux diversifier, des alternatives simples existent pour votre PEA:

  • Option 1: Compléter l’ETF World par un investissement sur au moins un autre ETF.
  • On penserait alors en premier lieu à un ETF sur les pays émergents tel que l’Amundi ETF PEA MSCI Emerging Markets (ISIN: FR0013412020,  mnémo: PAEEM). Cela permettrait de compenser le fait que l’ETF World exclut les émergents. On pourrait, par exemple, envisager un investissement à 70% sur un ETF World et à 30% sur un ETF sur les pays émergents, ce qui est relativement simple.
  • Option 2: Compléter l’ETF World par des investissements sur des actions européennes éligibles au PEA.
  • On pourrait ainsi envisager d'investir à 30% ou 40% sur une dizaine d’actions européennes cotées à l’Euronext (sur lesquelles les frais de transaction sont généralement moindres) et le reste sur un ETF World. Ce portefeuille omettrait les marchés émergents, mais permettrait de moins miser sur les USA et de diversifier avec une approche ETF et une approche Action en direct. Option à considérer particulièrement si vous avez un PEA relativement conséquent, idéalement de quelques dizaines de milliers d’euros au moins. Cela permettrait de limiter les frais de transactions sur les actions.
  • Option 3: Ne pas opter pour l’ETF World, mais plutôt pour une combinaison d’ETF.
  • Des ETF géographiques (exemple: États-Unis, Europe, Japon, Pays émergents…), sectoriels (exemple: immobilier, technologie…) ou factoriels (exemple: value ou growth, voire small) pourraient être envisagés. Et pour rester simple, on pourrait par exemple miser à 40% sur les États-Unis, à 30% sur l’Europe et à 30% sur les marchés Émergents. Toutes les combinaisons sont possibles. L’idée étant de diversifier et/ou de miser davantage sur certains ETF qui vous ont vraiment convaincus. Pour comparer et sélectionner vos ETF, n’hésitez alors pas à parcourir le lien https://classic.trackinsight.com/fr/etf-screener. Cet outil vous permettra également de filtrer les ETF éligibles au PEA. Très utile.
  • Option 4: Un mix des options ci-dessus.
  • En mixant les approches 1 et 2, il serait ainsi possible d’investir à 50% sur un ETF World, à 20% sur un ETF sur les marchés émergents et à 30% sur des actions européennes.

Bien sûr d’autres options existent, et la liste ci-dessus n’est pas exhaustive. Nous n’avons pas non plus détaillé des ETF possibles pour l’option 3 pour garder l’article succinct. Cela pourrait faire l’objet d’un nouvel article à l’avenir. En attendant, n’hésitez pas à parcourir le lien indiqué dans l’option 3 ci-dessus pour avoir une liste exhaustive des ETF envisageables.

Enfin, notez que les pourcentages indiqués ci-dessus sont juste indicatifs.

Note: concernant l’option N°1, on aurait pu penser à investir dans un ETF MSCI All Country World Index, tel que le Lyxor MSCI All Country World (ISIN : LU1829220216). Mais ces ETF ne sont pas éligibles à un PEA pour le moment. Et le poids des États-Unis y reste très élevé (près de 60%) alors que le poids des émergents y est faible (12% en février 2022).  

Conclusion: Les ETF World ne sont pas les uniques meilleurs ETF pour votre PEA

Vous l’avez compris: il n’y a pas vraiment un meilleur ETF unique et idéal pour un PEA.

Investir uniquement via un ETF world, c’est surtout investir sur les indices américains. Ce n’est pas vraiment diversifié géographiquement. Et ce n’est pas la "solution magique" prônée par beaucoup.

Pour ceux qui veulent vraiment diversifier, l’alternative serait plutôt d’investir sur plusieurs ETF, et non sur un seul ETF. Voire d’investir, en plus, directement sur des actions. Cet article vous a présenté plusieurs options et pistes de réflexion.

Si vous souhaitez être averti lorsque nous publierons nos prochains articles, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre site. C’est gratuit et vous aurez en plus accès gratuitement au portefeuille Easy Trend pendant 6 mois.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à découvrir également les articles ci-dessous:

mars 17, 2022

Easy Trend

Inscrivez-vous au  site et accédez gratuitement à ce portefeuille pendant 6 mois.


Performance simulée du portefeuille Easy Trend

L’investissement en bourse implique des risques. Les publications et les compositions des portefeuilles génériques diffusées par le Site  Piloter Son PEA  sont le reflet de nos analyses et de nos opinions. Les positions exprimées ont un caractère général, et ne peuvent être assimilées à des recommandations individualisées, car elles ne sont pas adaptées à chaque situation personnelle. Les lecteurs sont encouragés à prendre leurs propres décisions en fonction de leur situation et de leurs objectifs patrimoniaux. Chaque lecteur reste seul responsable de ses décisions d'investissement. Pour plus de détails, merci de consulter les CGU du Site.