Les 5 erreurs de débutant à éviter quand on passe des ordres en bourse.

Vous avez sélectionné une action sur laquelle vous allez investir. Il ne vous reste plus qu’à initier l’ordre en bourse. Mais allez-vous vraiment bien l’optimiser.? Attention aux erreurs de débutant qui pourraient vous couter cher…

Passer des ordres en bourse est relativement simple. Mais attention ! Si vous commettez certaines erreurs, vous pourriez perdre plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros par an en "surcoûts" de transaction.

Vous ne me croyez pas, n’est-ce pas.?

N’hésitez alors pas à parcourir cet article pour vous sensibiliser sur ce sujet et prendre conscience de 5 erreurs typiques de débutant.

Mais, auparavant, je vous invite à parcourir l’encadré ci-dessous qui vous rappellera quelques notions de base sur le carnet d’ordres et les types d’ordres en bourse, et vous proposera un exemple d’ordre simple.

Quelques rappels pour commencer

Carnet d’ordres en bourse.:

Carnet listant les ordres d’achat et de vente en cours d’attente pour un titre donné. Les ordres d’achat et de vente sont ainsi confrontés sur 2 colonnes différentes, avec les cours des ordres et les quantités de titres considérées. Les ordres en attente sont alors classés du cours le plus haut au cours le plus bas pour les ordres d’achat, et inversement du plus bas au plus haut pour les ordres de vente. En général, uniquement les premières lignes du carnet sont visibles pour les investisseurs.

Vous trouverez ci-dessous un exemple pour l’action Exmar NV pour laquelle le cours du marché était de 5,25€ lorsque nous avons extrait ces informations. Lorsque vous analysez un carnet d’ordres en bourse, c’est tout d’abord la première ligne qui est la plus importante. Comme vous pouvez le voir, elle contient des ordres d’achat pour 1 674 actions à 5,21€ et des ordres de vente pour 952 actions à 5,26€. Les autres ordres sont placés dans les lignes inférieures. Normalement, pendant les heures de cotation, le cours indiqué du marché (ici de 5,25€) est entre les 2 cours indiqués sur la première ligne (ici entre 5,21€ et 5,26€).

Exemple d'un carnet d'ordre en bourse.

Notez que, en dehors des horaires de cotation qui sont de 9h à 17h30 pour Euronext Paris, vous pourriez parfois détecter des ordres "étranges" dans le carnet d’ordres. Par exemple, des ordres d’achat sur la première ligne 2 fois supérieures au précédent cours du marché. Il s’agit d’ordres aberrants passés par des investisseurs probablement inexpérimentés ou distraits : qui voudrait acheter quelque chose deux fois plus cher que le prix du marché.? Ces ordres seront "nettoyés" dès l’ouverture des marchés boursiers. En attendant, cela brouille la lecture du carnet d’ordres. Pour cette raison, il est souvent conseillé d’analyser le carnet d’ordre et de passer ses ordres pendant les heures de cotation.

Types d’ordres en bourse les plus utilisés :

  • Ordre au marché.: aucun cours n’est précisé, juste une quantité de titres.  Il s’agit d’un ordre prioritaire qui sera généralement exécuté immédiatement autour du cours du marché. Ce type d’ordre est déconseillé pour les valeurs non liquides pour des raisons détaillées dans cet article dans le chapitre sur l’erreur N°3.
  • Ordre à cours limité.: en plus de la quantité de titres, un cours maximum est indiqué à l’achat ou un cours minimum à la vente. L’achat ne pourra pas être réalisé au-dessus de ce maximum, la vente ne pourra pas être réalisée en dessous de ce minimum. Vous maitrisez ainsi le cours d’exécution. Bémol.: il faut parfois patienter des heures, des jours voire des semaines jusqu’à l’exécution de la transaction. Et si vous indiquez un cours qui ne sera pas atteint par le marché, votre ordre ne sera pas exécuté.

Notez que ces 2 types d’ordres sont les plus fréquents pour les transactions sur les compte-titres et les PEA. Il existe d’autres types d’ordres un peu plus complexes, mais nous ne les détaillerons pas dans cet article. Et, en ce qui concerne les assurances vie, les ordres sont différents.: on parle plutôt d’arbitrage et les cours considérés seront généralement les cours de clôture du lendemain ou du surlendemain (cela dépend du contrat).

Exemple d’un ordre d’achat simple appliqué au cas d’Exmar

Imaginez que vous souhaitiez acheter l’action Exmar, dont nous avons présenté le carnet d’ordre plus haut.

Vous suivez alors scrupuleusement les étapes listées dans notre guide du débutant (cf. dans ce guide la "Question N°4.: Comment passer un ordre en bourse.?" ).

Mais au moment de saisir certains champs et paramètres, vous hésitez. Pour vous aider et vous donner un exemple concret, veuillez trouver ci-dessous une suggestion pour le choix de ces quelques paramètres clés. À affiner en fonction de votre approche.

  • Type ordre.ordre d’achat à cours limité (car il s’agit de l’ordre le plus simple permettant de maitriser le cours d’exécution).
  • Date de validité de l’ordre.: entre 1 jour et 5 jours par exemple (car vous n’êtes pas pressé, ordre à renouveler si nécessaire).
  • Cours de l’ordre.:
  • Option 1.: 5,21€ en s’alignant sur le cours de la première ligne (coté achat) du carnet d’ordre d’Exmar. Comme l’ordre d’achat est à cours limité, le cours d’exécution final ne pourra être supérieur à cette valeur. Vous noterez qu’il s’agit ici d’un cours inférieur au "cours du marché".
  • Option 2.: inférieur à 5,21€. Vous aurez alors le choix entre un alignement sur le cours d’une des lignes inférieures du carnet d’ordres (côté achat), une création d’une nouvelle ligne dans le carnet ordres, la fixation à un cours encore plus bas que ce qui est visible dans le carnet d’ordres (en déterminant par exemple un cours de support intéressant via analyse graphique)
  • Option 3.: supérieur à 5,21€. Vous pourriez ainsi indiquer le cours du marché à 5,25€ ou le cours de la première ligne côté vente à 5,26€, ce qui pourrait vous permettre de réaliser la transaction immédiatement (car il y a des vendeurs à ce cours). Cela s’apparente à un cours au marché, mais pour lequel au moins vous maitriserez le cours d’exécution.

Remarques :

  • Avec l’option 3, le cours de 5,26€ est tout de même 1% plus cher que le cours avec l’option 1. Il n’est pas conseillé de passer tous ses ordres de cette façon, surtout pour les petites valeurs (cela revient presque à l’erreur N°3). L’option 2 puis l’option 1 semblent de ce point de vue les plus indiquées.
  • Pour un ordre de vente, les mêmes principes que ci-dessus sont indiqués, sauf que le cours de référence devient 5,26€ (et non 5,21€), car on regardera plus particulièrement la colonne du carnet d’ordres côté vente.   

Erreur de débutant N°1.: Se tromper sur le titre, le cours ou la quantité de son ordre en bourse

Passer un ordre en bourse peut se faire en moins d’une minute.

Comme indiqué dans notre guide du débutant, il y a une dizaine de paramètres à compléter ou vérifier, puis vous n’avez plus qu’à valider. 

C’est assez facile et rapide, mais cela nécessite un minimum de concentration.

Cela paraitra absurde pour les plus expérimentés d’entre vous, mais si vous n’êtes pas attentif, vous pourriez vous tromper sur:

  • La sélection du titre ou de la place de marché,
  • Le cours de l’ordre indiqué,
  • La quantité de l’ordre indiqué.

Pour illustrer l’erreur sur la sélection du titre ou de la place, imaginez que vous voulez acheter des actions LVMH. Vous lancez alors une recherche pour l’action "LVMH" dans le moteur de recherche d’un courtier et vous tomberez sur le type de résultat ci-dessous.

Liste de résultats pour le titre "LVMH".

Notez tout d’abord le nombre de résultats.: 3 238 actions ou titres ! Évidemment pratiquement toutes ces propositions n’ont rien à voir avec ce que vous voulez acheter. Il y a des actions LVM sur des marchés différents (France, Suisse, Allemagne), des dérivés liés à LVMH (avec des variations de cours très différentes des variations de l’action LVMH, cf. ci-dessus), et d’autres titres sans lien avec LVMH.

En vous focalisant sur le code ISIN de l’action (FR0000121014 dans ce cas), vous limiterez la sélection à uniquement les 4 premiers choix possibles ci-dessus. Puis en filtrant sur la bonne place de marché (Euronext Paris dans ce cas, sinon cela vous coutera généralement plus cher en frais) ou le code mnémo ("MC" dans ce cas), vous tomberez sur le bon titre à acheter. Et vous évitez ainsi d’acheter le titre LVMH sur une place allemande, souvent avec davantage de frais.

Il est également facile de faire une erreur sur le cours de l’ordre. Il pourrait s’agir d’une erreur de saisie simple (un zéro en trop…). Voire d’une erreur dans le calcul d’un cours parce que vous appliquez une méthode chartiste complexe que vous maitrisez mal. La conséquence est que l’on voit parfois des ordres aberrants dans les carnets d’ordre, surtout en dehors des périodes de cotation.

La détermination du nombre de titres pour un ordre est l’une des dernières saisies à réaliser. On le détermine en général en divisant simplement le montant à investir par le cours. C’est facile, il s’agit d’une division simple. Mais si vous êtes distrait et que vous vous trompez en tapotant un mauvais chiffre sur votre calculatrice, le résultat sera erroné. Normalement vous vous en rendrez compte avant de valider l’ordre en parcourant le résumé de l’ordre et l’estimation du montant de l’ordre. Mais, là encore, si vous "êtes ailleurs", si votre enfant vous pose des questions sur ces devoirs d’école en parallèle, vous pourriez valider trop hâtivement…

Nous aurions pu lister certaines autres erreurs d’étourderies.: se tromper sur le compte sélectionné pour la transaction, lancer un ordre d’achat alors que vous voulez vendre, lancer un ordre à seuil de déclenchement plutôt qu’un ordre à cours limité, se tromper sur la date de validité de l’ordre… Erreur que vous détecterez en général avant de valider. Sauf si vous êtes distrait…

A retenir :

  • Isolez-vous et soyez concentré lorsque vous passez des ordres en bourse,
  • Relisez attentivement le résumé de l’ordre avant la validation finale et procédez aux vérifications de base (la bonne action est-elle sélectionnée.?, la bonne place de marché.?, le bon sens pour l’ordre.?, le montant de l’ordre total est-il correct.?…).

Erreur de débutant N°2.: Exiger que ses ordres en bourse soient exécutés quasi- immédiatement

Vincent est exigeant, et parfois impatient.

Lorsqu’il donne des "ordres" à ses 2 filles de 4 et 6 ans, il s’attend à ce qu’elles obéissent dans les 3 secondes. Il compte jusqu’à 3 et si les ordres ne sont pas "exécutés", la punition tombe.

En bourse, Vincent est également pressé.

Il commence en général par initier des ordres à court limité, car il apprécie de pouvoir maitriser le cours d’exécution. Il s’attend alors à ce que tous ces ordres soient exécutés en 3h max. Tout de même davantage de temps que les 3 secondes accordées à ces filles…

Si les ordres ne sont pas réalisés au bout de 3h, il commence à s’impatienter.

Pourquoi n’est-ce pas exécuté.?

A-t-il été trop ambitieux sur le cours qu’il a indiqué dans l’ordre.?

Il tergiverse et annule parfois l’ordre pour passer un ordre en bourse plus proche du marché, voire un ordre au marché. Ce qui, comme nous le verrons dans le chapitre suivant, pourrait être une erreur.

Au final, à force d’ajuster ses ordres, Vincent arrive presque toujours à réaliser les transactions envisagées dans la journée. Ce qu’il apprécie particulièrement car quand il décide d’acheter ou de vendre une action, il déteste que cela traine sur plusieurs jours.

Notre avis sur le cas de Vincent.:

Les marchés boursiers sont des marchés d’offre et de demande. Une transaction ne peut être réalisée que s’il y a un acheteur et un vendeur. Vincent ne peut changer cette réalité.

Il ne peut exiger qu’il y ait toujours un vendeur disponible à tout moment à un prix qu’il a imposé. Les marchés boursiers ne fonctionnent pas ainsi.

S’imposer des contraintes de temps strictes pour ses transactions est au détriment de son propre intérêt qui devrait plutôt être de réaliser des transactions à un cours un minimum optimisé. Pour aller plus vite, Vincent abaisse en effet ses exigences au niveau des cours qu’il spécifie dans ses ordres.

Au final, si Vincent passe beaucoup de transactions par mois à quelques milliers d’euros, il pourrait ainsi perdre quelques centaines voire quelques milliers d’euros par an sur la table de négociation, comme l’est illustré dans le chapitre sur l’erreur N°3, via un exemple en partie applicable pour le cas caricatural de Vincent.

Pourquoi tant d’empressement.?

Ne devrait-il pas laisser le temps au temps pour mieux optimiser ses cours de transaction.?

A retenir :

  • L’impatience et la précipitation ne sont pas gage de réussite en bourse.
  • Accordez-vous au minimum quelques jours voire davantage pour acheter ou vendre les titres que vous désirez.
  • Au final, si la transaction ne passe pas, ce n’est pas forcément un problème. Si vous êtes à l’achat, demandez-vous plutôt si le marché survalorise ce titre, et si c’est le cas focalisez-vous sur d’autres actions. Il y a tellement de titres en bourse…

Erreur de débutant N°3.: Passer un ordre en bourse au marché sur un titre peu liquide

L’ordre en bourse le plus simple est un ordre d’achat ou de vente dit "au marché".

Car, vous n’avez pas à vous poser de questions sur le cours du titre que vous avez choisi. Vous n’avez ainsi pas à vous prendre la tête avec ce type de détails.

Vous pourriez même penser que ces détails de cours ne sont pas si importants dans la plupart des cas et sur le long terme.

Et c’est en partie vrai.

Seulement, vous pourriez toutefois avoir intérêt à vous poser quelques minutes sur le cours actuel du marché. Le cours actuel est-il vraiment intéressant ? N’auriez-vous pas intérêt à essayer d’acheter un peu plus bas que le cours actuel, et vendre un peu plus haut.?

Vous pourriez ainsi faire une "meilleure affaire", quitte à attendre quelques jours, voire davantage, que votre transaction soit exécutée.

Prenons un exemple.

Vous avez sélectionné l’action A pour laquelle le cours du marché est à l’instant de 100€. Vous passez alors un ordre au marché pour acheter 20 actions, et vous vous attendez donc à dépenser 2.000€, hors frais de transaction.

En fait ce n’est pas si sûr…

Si l’action A est une société majeure, par exemple un groupe du CAC40, avec un volume d’échange en bourse conséquent, le cours risque d’être exécuté autour de 100€ dans les quelques secondes après votre passage d’ordre au marché. Souvent très légèrement au-dessus de 100€, par exemple 100,05€. Cela dépendra de l’évolution du marché dans les secondes à venir et des ordres de vente en cours. Car, au final, votre courtier essaiera de vendre dès que possible au "meilleur vendeur". Il s’agira souvent d’un vendeur désirant vendre à un cours indiqué en première ligne du carnet d’ordre (côté vente), généralement légèrement au-dessus du prix du marché indiqué. Au final, si l’exécution se fait à 100,05€, vous dépenserez ainsi 2.001€ (100,05€ x 20), ce qui est relativement proche du coût que vous attendiez.

Si l’action A est une société très petite avec très peu d’échanges, votre courtier recherchera également le "meilleur vendeur". Mais il y aura nettement moins de vendeurs que dans l’exemple précédent et le meilleur vendeur exigera souvent un prix bien plus élevé que le prix de marché affiché (en comparaison au cas précédent). Par exemple 101€ et vous dépenserez ainsi 2.020€ (101€ x20) plutôt que 2.000€. Tout de même une différence de 20€ pour une seule transaction.

Imaginez maintenant que vous passez 10 ordres au marché par mois sur ce type de petites valeurs (5 ordres d’achat et 5 ordres de vente). Cela revient à 120 ordres par an. Et si chaque ordre est "défavorable" de 20€ par rapport à ce que vous vouliez, cela revient à des "surcoûts" sur vos ordres de 2.400€ sur une année (120 x 20€).

Cela devient conséquent, n’est-ce pas.?

Imaginez ce que vous pourriez acheter à la place avec 2.400€.   

Évidemment, cet exemple est très simplifié et très schématique. La différence entre le prix d’exécution et le prix de marché ne sera pas toujours aussi significative, même pour des titres peu liquides. Et vous pourriez "perdre" beaucoup moins, voire presque rien, si vous ne passez que quelques ordres au marché par an sur des valeurs très liquides. Mais vous pourriez également perdre davantage, si vous passez des ordres au marché presque tous les jours sur ce type de valeurs.

L’objectif était juste de vous faire prendre conscience des enjeux non négligeables lorsque vous passez trop souvent des ordres au marché.

A retenir :

  • Ayez conscience que, lorsque vous passez un ordre au marché, vous ne maitrisez pas le cours d’exécution, ce qui peut être préjudiciable surtout pour les titres peu liquides.
  • Estimez, pour votre cas personnel, vos "surcoûts" liés à vos passages d’ordre au marché. Considérez changer votre approche si ces "surcoûts" sont significatifs.
  • Favorisez dans la plupart des cas des ordres à cours limité (cf. descriptif dans l’encadré en début d’article).
  • Envisagez des ordres au marché uniquement pour des titres très liquides.

Erreur de débutant N°4.: Opter pour une stratégie de passage d’ordre inadaptée

L’erreur N°3 consistait à vouloir se simplifier trop excessivement la vie en abusant des ordres au marché, ordres pour lesquels vous ne maitrisez pas les cours d’exécution.

Pour l’erreur N°4, il s’agit au contraire d’opter pour des stratégies ou des techniques souvent complexes et inadaptées pour des débutants. Elles incluent.:

  • Des types d’ordre plutôt techniques (ordre à plage de déclenchement, à seuil de déclenchement, "stop on quote"…) alors que vous pourriez plutôt commencer en bourse par des types d’ordre plus simples comme les ordres à court limité.
  • Des techniques de passage d’ordres complexes et intensives sur le très court terme (scalping, day trading…) alors que vous pourriez vous limiter à uniquement quelques ordres simples par mois pour commencer,
  • Des configurations d’analyse technique avancées visant à comprendre les tendances et à mieux positionner vos cours de transaction en bourse (y compris pour des ordres "stop loss"). Même si, dans la pratique, ces figures chartistes ne sont pas toujours fiables et sont souvent difficiles à repérer.

Même si vous débutez en bourse, vous pourriez bien entendu opter pour ces approches. Mais il y a tout de même beaucoup d’inconvénients avec ces techniques car elles:

  • Requerront davantage de formations au commencement,
  • Nécessiteront souvent d’y consacrer plus de temps après la phase d’apprentissage (davantage d’analyses et d’interventions sur les marchés…),
  • Sont souvent d’une fiabilité discutable par rapport à des approches plus simples,
  • Couteront davantage en frais de transaction (surtout 2)).

Est-ce que cela en vaut la peine.?

Ne devriez-vous pas commencer par une approche plus simple consistant à passer quelques ordres à court limité par mois ou par trimestre.?

Ne devriez-vous pas vous former sur les fondamentaux de la bourse et affiner votre approche globale (stratégie globale pour votre patrimoine, stratégie pour choisir les titres, actions vs ETF, timing d’intervention…) plutôt que de vous focaliser voire de vous perdre entre toutes ces techniques spécifiques, complexes et parfois contre-productives.?

Chacun se fera son opinion.

A retenir :

  • Réfléchissez bien aux avantages et inconvénients des différentes approches et techniques de passage d’ordre avant d’en choisir une.
  • Ne vous laissez pas aveugler par des sites promettant des gains boursiers quasi garantis grâce à des techniques sophistiquées et souvent payantes.
  • En bourse, il est souvent recommandé de faire simple et d’y aller progressivement.

Erreur de débutant N°5.: Ne pas avoir d’approche pour les passages d’ordre en bourse

Pour schématiser, les erreurs N°3 et N°4 consistaient à faire soit trop simple, soit trop compliqué. Cette nouvelle erreur N°5 consiste à ne pas avoir d’approche du tout.

Pas d’approche claire pour fixer le cours de son passage d’ordre. Voire même une hésitation au sujet du type d’ordre à favoriser.

Dans ce cas, vous risquez de passer un ordre à un cours pris un peu par hasard. Ce qui est dommage, car vous pourriez ainsi perdre inutilement de l’argent, potentiellement dans les mêmes proportions que ce qui a été indiqué dans le chapitre sur l’erreur N°3.

Pour éviter cet écueil, et pour commencer, faites juste le choix des ordres à court limité et positionnez les cours de vos ordres en fonction du carnet d’ordres. Un exemple simple a été décrit dans l’encadré en introduction de cet article. Vous pourriez vous en inspirer.

Bien sûr, vous pourriez passer vos ordres d’une autre façon, mais au moins cela vous donnera un minimum d’approche si vous n’en avez pas vraiment.

A retenir :

  • Prenez une minute pour analyser très brièvement le carnet d’ordres et en déduire un cours de passage d’ordre adapté.
  • Optez pour une approche simple et si possible quasi systématique pour tous vos passages d’ordre. Par exemple, l’option 1 ou l’option 2 indiquée dans l’encadré en début d’article.   
  • En bourse, il est souvent recommandé de faire simple et d’y aller progressivement.

CONCLUSION

Nous avons abordé 5 erreurs typiques de débutants lors des passages d’ordre en bourse. Cette liste n’est probablement pas exhaustive.

Que retenir.?

Si vous débutez, il semble indiqué de s’isoler et d’être concentré lorsque vous initiez des transactions en bourse, de faire simple avec des ordres à cours limité a priori pendant les horaires de cotation, d’avoir un minimum d’approche pour fixer les cours indiqués pour chaque ordre (un exemple a été fourni dans l’encadré en début d’article), et de ne pas s’impatienter si les ordres mettent du temps à être exécutés.

Au contraire, vous devrez lutter contre l’improvisation, l’empressement, l’impatience, la complexité et les distractions.

Votre argent ne mérite-t-il pas que vous vous posiez calmement pour bien exécuter vos ordres.?

Beaucoup d’entre vous trouveront probablement ces "conseils" génériques très basiques.

Et ils auront raison. C’est en effet basique.

Mais la réalité c’est que trop d’investisseurs ne suivent pas ces concepts de base. Ils commettent alors souvent l’une des erreurs indiquées plus haut.

En ce qui nous concerne, nous avions tendance à faire l’erreur N°2 à nos débuts. Même si nous étions moins extrêmes que Vincent.... Nous avons alors lutté contre cette mauvaise habitude, en maitrisant et calmant notre impatience. Ce n’est maintenant plus un problème.

Et vous, quelle erreur avez-vous naturellement tendance à commettre.?

N’hésitez pas à partager votre expérience ou à nous communiquer d’autres erreurs non listées dans cet article en nous envoyant un email à contact@pilotersonpea.com.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à découvrir notre guide du débutant.

Il s’agit d’un des contenus les plus populaires de notre site, qui vous détaillera entre autres les 11 étapes pour initier un ordre en bourse, et bien plus encore.

juin 22, 2022

Easy Trend

Inscrivez-vous au  site et accédez gratuitement à ce portefeuille pendant 6 mois.


Performance simulée du portefeuille Easy Trend

L’investissement en bourse implique des risques. Les publications et les compositions des portefeuilles génériques diffusées par le Site  Piloter Son PEA  sont le reflet de nos analyses et de nos opinions. Les positions exprimées ont un caractère général, et ne peuvent être assimilées à des recommandations individualisées, car elles ne sont pas adaptées à chaque situation personnelle. Les lecteurs sont encouragés à prendre leurs propres décisions en fonction de leur situation et de leurs objectifs patrimoniaux. Chaque lecteur reste seul responsable de ses décisions d'investissement. Pour plus de détails, merci de consulter les CGU du Site.